• Petites Réductions uniquement cette semaine ! Profitez-en !
  • Livraison à domicile ou Mondial Relay : à partir de 6€

Article 1 : Mélissa part à l'aventure !

Mélissa, c'est moi ! La créatrice et gérante de la petite entreprise PEACE TACHES

J'ai créé cette entreprise en Mars 2019, j'allais avoir 26 Ans, et je voulais trouver un sens à ma vie. C'est cliché, c'est presque bête, mais c'est vrai. Je voulais être utile, faire quelque chose qui me passionne. A cette période, j'étais triste, je venais de vivre un choc émotionnel, et je voulais juste m'en sortir... J'ai donc créé mon entreprise !

 

Les débuts ont été... Difficiles ! Mon entreprise je l'ai créé en pensant que j'allais vendre mes propres créations.

Dans un premier temps, des créations en résine avec des encres à alcool : c'était très beau, certes. Mais écologiquement c'est un désastre ! Les ventes étaient à la hauteur de ce problème écologique...

Au vu de ces problèmes, j'ai changé de matière première. Je suis passé aux créations en Béton et en Plâtre. C'était en fin d'année, alors j'ai beaucoup créé de jolies décorations pour mettre dans le sapin. Là encore, ça ne fonctionnait pas vraiment... Je savais pertinemment que je ne pouvais pas continuer. Je vivais mon deuxième échec. Et c'était assez dur à vivre ! 

C'était dur à vivre, car j'étais seule. Seule à penser que je pouvais encore m'en sortir. Seule à penser que j'avais les capacités de faire quelque chose de ma vie, avec cette entreprise.

 

La tristesse, elle, ne m'avait pas quitté. Cette année 2019 a été très difficile moralement et psychologiquement. Si je peux me permettre d'être un peu vulgaire : je m'en suis pris plein la gueule ! Cette année fut l'une des pires que j'ai pu vivre en terme de douleurs. Douleurs physiques, en Mars et en Avril avec un eczéma bulleux sur les mains qui s'est déclaré suite à ce choc émotionnel. Puis douleurs non physiques. De Janvier à Décembre. C'était si dur... Mais si je suis encore debout (enfin j'écris assise là) c'est grâce à ma nièce qui à l'époque avait 2 ans. On avait, et on a toujours, un lien particulier toutes les deux. On s'aime profondément. Elle m'a sauvé la vie.

 

Pour me relever, il a donc fallu que je me perçoive que j'étais quelqu'un de bien. Que je pouvais y arriver. Il a fallu que je me dise à moi-même : "Mélissa, deux échecs ce n'est rien, tant que tu te relèves ! Tu dois recommencer. "

Je ne voulais absolument pas abandonner. Non, je ne voulais pas fermer mon entreprise. C'était la seule chose que j'avais créé et qui me rendait fière de moi. PEACE TACHES c'est moi. Moi entière. Alors non, je ne dois pas baisser les bras.

Du moins, pas maintenant.

 

Janvier 2020, c'est décidé, je trouve une nouvelle idée pour faire marcher mon entreprise. Je veux vendre des objets de décoration, des objets chinés, des trucs et machins vintages, beaux, moches, kitch, en bois, en métal, en verre... J'aime la déco, depuis toujours. Alors je me dis que ça me correspond. Je créé mon site internet avec ma boutique en ligne, toute seule, c'était pas une mince affaire, mais j'ai réussi. Après quelques semaines seulement, je me rends bien compte que la concurrence est rude. Moi je n'ai aucune clientèle, seulement 3 objets à vendre, je comprends que ça ne va pas être faisable. C'est donc mon troisième échec. 

Celui-ci est plus facile à vivre et à accepter, car vraiment, je ne me suis pas sentie à ma place. Je ne l'ai presque pas vécue comme un échec d'ailleurs, mais plutôt comme un essai.

 

Mars 2020 mon Entreprise fête ses 1 An. J'ai l'impression de n'avoir rien fait, rien créé, rien réussi. Mais je continue de me battre pour la sauver. Je dois trouver une idée. Je réfléchis donc à ce que j'aime dans la vie : Ma nièce, la décoration, les bébés, les enfants, les cookies au chocolat, l'art, le bois... Tout ça me trotte dans la tête ! " Trouves quelque chose Mélissa !!! "

 

Peu de temps après, je décide de contacter mon oncle, qui travaille le bois et qui créé des choses In.cro.yables ! Je lui propose de travailler un peu avec moi. Je m'imaginais déjà lui acheter des statues, des assiettes et des bols en bois. Je lui avait aussi, surtout, demandé de me créer des Biberons pour poupées. C'était MA recherche depuis des semaines, et pour moi, lui seul pouvait me les fabriquer.

Et puis... Il me dit Non.

Il m'a dit non, pas parce que l'idée ne le tentait pas. Pas parce que mon entreprise était vouée à l'échec. Pas parce que c'est moi qui le lui demandait. Non, il m'a dit non, pour des raisons tout à fait recevables et compréhensibles. 

Je ne m'y attendais pas à ce Non. Mais il a été une des meilleurs choses qui puisse m'arriver. Grâce à lui, je savais ce que je voulais faire dans ma vie : JE VEUX VENDRE DES JOUETS EN BOIS POUR LES ENFANTS !!

 

Suite à ce Non, j'ai cherché, et encore cherché, pendant des jours et des jours, des Marques et des Fournisseurs de jouets en bois, pour les enfants. L'idée d'avoir ce Biberon en bois ne m'avait pas lâché, je le voulais, je l'aurais.

Avril 2020, je contacte par mail, la toute première Marque que je découvre : SMALL FOOT. Je ne savais pas vraiment comment je devais m'y prendre, je ne connais pas les codes de ce milieu... Mais j'y vais ! Je leur explique que je n'ai pour le moment aucun jouet à vendre ! Je suis honnête dès le début. Je suis une novice, mais je ne me démonte pas. Je veux distribuer leur Marque, je veux vendre leur jouet. Je suis prête !

 

Mai 2020, la Marque accepte de travailler avec moi. C'est une joie immense ! Une marque me fait confiance, vous vous rendez compte ? C'est dingue pour moi ! Je me sens à ma place, j'ai trouvé mon métier. Ca y est ! Je passe donc ma toute première commande de jouets en bois. Je me souviens d'avoir acheté le Kit de construction Dinosaure Tiara, et ça me fait sourire car aujourd'hui, en 2022 je l'adore toujours autant, et il est toujours en vente sur ma boutique en ligne.

 

Juin 2020, petit coup de pouce du destin, un Artisan Français me repère sur Instagram et me propose de travailler avec lui. Il veut me montrer ses créations, je tombe en amour pour ses voitures en bois. Et je lui demande s'il peut me créer ce fameux Biberon. Il accepte, on travaille ensemble sur le visuel, la taille, la forme. Je peux donc le dire, j'ai réussi à avoir ce Biberon en Bois pour poupées. Et ça voyez-vous, j'en suis super fière !

 

Les mois ont passé, je me sentais utile, j'avais trouvé ma place. La tristesse, elle, est partie, lentement. Elle est revenue parfois, mais c'est ça la vraie vie. J'ai laissé place à l'excitation d'une nouvelle aventure, d'une nouvelle vie presque. Je venais de me trouver mon métier, la chose qui me faisait me lever chaque matin avec motivation, détermination. J'avais pleins d'idées. 

 

Aujourd'hui, j'ai encore un peu de mal à réaliser, mais c'est pourtant vrai, je suis... Cheffe de mon Entreprise ! La mienne. Ma petite entreprise, qui connaît un peu la crise... Certes. Encore quelques personnes ne croit toujours pas en moi, en cette entreprise. Mais je vais y arriver ! Je l'ai créé, je vais la sauver, et la faire grandir. Je crois en moi, en ce projet, en cette aventure un peu folle. De toute façon, je n'ai pas le choix d'y croire.

 

Sinon qui d'autre le ferait à ma place ?


Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.